Il arrive parfois qu’un livre comportant des gravures soit dans un état de conservation si amoindri qu’une mise en vente tel quel soit inenvisageable. Démembré, incomplet, il n’est pour ainsi dire plus un livre bien que ce fût d’évidence sa vocation première.

Les gravures, ici présentées, sont issues de tels ouvrages. Elles sont donc peu nombreuses et les références des livres dont elles proviennent sont toujours mentionnées. Pour la plupart, il s’agit d’ouvrages de grand format.

 

Parcs parisiens

ALPHAND, Adolphe, HOCHEREAU, Emile,

Les promenades de Paris - Parc des Buttes Chaumont - Café restaurant - 1867

Paris, 1867, gravure isolée, 60,8 x 41,8 cm, provenant de l'ouvrage en deux tomes Les promenades de Paris, 1867-1873, J. Rothschild, éditeur, paru sous l'égide d'Adolph Alphand, concepteur des travaux décrits. Dessinée par E. Hochereau, principal responsable d'une large équipe de graveurs/dessinateurs. Gravure explicitant les aménagements prévus pour le parc des Buttes Chaumont et plus particulièrement ici le bâtiment qui deviendra le café-restaurant. A la réorganisation tant architecturale qu'urbaine de Paris, impulsée durant le dernier tiers du 19ème siècle par Napoléon III et qu'il confie pour sa mise en oeuvre au baron Hausmann, répond le travail d'Alphand sur le volet des parcs, jardins et aménagements urbains liés au végétal dans Paris. La volonté de faire dialoguer constructions et nature, prend toute sa force dans l'apport d'Alphand qui conçoit des parcs et jardins, tous différents, tous adaptés à leur lieu d'implantation. Dans un style bucolique et pittoresque, chaque espace est élaboré sur les plans des circulations, des pavillons qui le ponctuent, du mobilier qui l'agrémente jusqu'aux détails tels que les plaques métalliques protégeant la base des arbres. Les plantes retenues pour scénographier ces lieux sont minutieusement choisies pour leur caractère ornemental notamment. Il s'agit d'une conception globale prenant en compte jusqu'au réseau d'égouts souterrains pour l'évacuation des eaux de pluie. Chacune des planches décrivant les travaux programmés se compose de vues en plan, d'élévations, de coupes générales ou de détails. L'ensemble présente, en dépit d'un caractère technique, un tempérament décoratif et ornemental. Alphand, Jean-Charles Adolphe (1817-1891) : paysagiste, inspecteur général des Ponts et chaussées, maître d'oeuvre des aménagements décrits dans Les promenades de Paris Hochereau, Emile (1828-1905) : architecte, inspecteur des promenades de Paris Davioud, G., D'Ardoize, Antoine, Fath, Labeyrie, Lambotte, etc. : dessinateurs de la Ville de Paris

107.00 €

Détails

ALPHAND, Adolphe, HOCHEREAU, Emile,

Les promenades de Paris - Champs-Elysées - Panorama - 1867

Paris, 1867, gravure isolée, 60,8 x 41,8 cm, provenant de l'ouvrage en deux tomes Les promenades de Paris, 1867-1873, J. Rothschild, éditeur, paru sous l'égide d'Adolph Alphand, concepteur des travaux décrits. Dessinée par E. Hochereau, principal responsable d'une large équipe de graveurs/dessinateurs. Gravure explicitant les aménagements prévus pour les Champs-Elysées et plus particulièrement le bâtiment circulaire appelé Panorama (actuel Palais des glaces) et ses abords directs. A la réorganisation tant architecturale qu'urbaine de Paris, impulsée durant le dernier tiers du 19ème siècle par Napoléon III et qu'il confie pour sa mise en oeuvre au baron Hausmann, répond le travail d'Alphand sur le volet des parcs, jardins et aménagements urbains liés au végétal dans Paris. La volonté de faire dialoguer constructions et nature, prend toute sa force dans l'apport d'Alphand qui conçoit des parcs et jardins, tous différents, tous adaptés à leur lieu d'implantation. Dans un style bucolique et pittoresque, chaque espace est élaboré sur les plans des circulations, des pavillons qui le ponctuent, du mobilier qui l'agrémente jusqu'aux détails tels que les plaques métalliques protégeant la base des arbres. Les plantes retenues pour scénographier ces lieux sont minutieusement choisies pour leur caractère ornemental notamment. Il s'agit d'une conception globale prenant en compte jusqu'au réseau d'égouts souterrains pour l'évacuation des eaux de pluie. Chacune des planches décrivant les travaux programmés se compose de vues en plan, d'élévations, de coupes générales ou de détails. L'ensemble présente, en dépit d'un caractère technique, un tempérament décoratif et ornemental. Alphand, Jean-Charles Adolphe (1817-1891) : paysagiste, inspecteur général des Ponts et chaussées, maître d'oeuvre des aménagements décrits dans Les promenades de Paris Hochereau, Emile (1828-1905) : architecte, inspecteur des promenades de Paris Davioud, G., D'Ardoize, Antoine, Fath, Labeyrie, Lambotte, etc. : dessinateurs de la Ville de Paris

117.00 €

Détails

ALPHAND, Adolphe, HOCHEREAU, Emile,

Les promenades de Paris - Square des Arts et Métiers - 1867

Paris, 1867, gravure isolée, 60,8 x 41,8 cm, provenant de l'ouvrage en deux tomes Les promenades de Paris, 1867-1873, J. Rothschild, éditeur, paru sous l'égide d'Adolph Alphand, concepteur des travaux décrits. Dessinée par E. Hochereau, principal responsable d'une large équipe de graveurs/dessinateurs. Gravure explicitant les aménagements prévus pour le square des Arts et Métiers. A la réorganisation tant architecturale qu'urbaine de Paris, impulsée durant le dernier tiers du 19ème siècle par Napoléon III et qu'il confie pour sa mise en oeuvre au baron Hausmann, répond le travail d'Alphand sur le volet des parcs, jardins et aménagements urbains liés au végétal dans Paris. La volonté de faire dialoguer constructions et nature, prend toute sa force dans l'apport d'Alphand qui conçoit des parcs et jardins, tous différents, tous adaptés à leur lieu d'implantation. Dans un style bucolique et pittoresque, chaque espace est élaboré sur les plans des circulations, des pavillons qui le ponctuent, du mobilier qui l'agrémente jusqu'aux détails tels que les plaques métalliques protégeant la base des arbres. Les plantes retenues pour scénographier ces lieux sont minutieusement choisies pour leur caractère ornemental notamment. Il s'agit d'une conception globale prenant en compte jusqu'au réseau d'égouts souterrains pour l'évacuation des eaux de pluie. Chacune des planches décrivant les travaux programmés se compose de vues en plan, d'élévations, de coupes générales ou de détails. L'ensemble présente, en dépit d'un caractère technique, un tempérament décoratif et ornemental. Alphand, Jean-Charles Adolphe (1817-1891) : paysagiste, inspecteur général des Ponts et chaussées, maître d'oeuvre des aménagements décrits dans Les promenades de Paris Hochereau, Emile (1828-1905) : architecte, inspecteur des promenades de Paris Davioud, G., D'Ardoize, Antoine, Fath, Labeyrie, Lambotte, etc. : dessinateurs de la Ville de Paris

57.00 €

Détails

ALPHAND, Adolphe, HOCHEREAU, Emile,

Les promenades de Paris - Parc de Monceaux - Pont - 1867

Paris, 1867, gravure isolée, 60,8 x 41,8 cm, provenant de l'ouvrage en deux tomes Les promenades de Paris, 1867-1873, J. Rothschild, éditeur, paru sous l'égide d'Adolph Alphand, concepteur des travaux décrits. Dessinée par E. Hochereau, principal responsable d'une large équipe de graveurs/dessinateurs. Gravure explicitant les aménagements prévus pour le parc Monceau et plus particulièrement un pont de pierre et briques, encadrés de bosquets. A la réorganisation tant architecturale qu'urbaine de Paris, impulsée durant le dernier tiers du 19ème siècle par Napoléon III et qu'il confie pour sa mise en oeuvre au baron Hausmann, répond le travail d'Alphand sur le volet des parcs, jardins et aménagements urbains liés au végétal dans Paris. La volonté de faire dialoguer constructions et nature, prend toute sa force dans l'apport d'Alphand qui conçoit des parcs et jardins, tous différents, tous adaptés à leur lieu d'implantation. Dans un style bucolique et pittoresque, chaque espace est élaboré sur les plans des circulations, des pavillons qui le ponctuent, du mobilier qui l'agrémente jusqu'aux détails tels que les plaques métalliques protégeant la base des arbres. Les plantes retenues pour scénographier ces lieux sont minutieusement choisies pour leur caractère ornemental notamment. Il s'agit d'une conception globale prenant en compte jusqu'au réseau d'égouts souterrains pour l'évacuation des eaux de pluie. Chacune des planches décrivant les travaux programmés se compose de vues en plan, d'élévations, de coupes générales ou de détails. L'ensemble présente, en dépit d'un caractère technique, un tempérament décoratif et ornemental. Alphand, Jean-Charles Adolphe (1817-1891) : paysagiste, inspecteur général des Ponts et chaussées, maître d'oeuvre des aménagements décrits dans Les promenades de Paris Hochereau, Emile (1828-1905) : architecte, inspecteur des promenades de Paris Davioud, G., D'Ardoize, Antoine, Fath, Labeyrie, Lambotte, etc. : dessinateurs de la Ville de Paris

87.00 €

Détails

ALPHAND, Adolphe, HOCHEREAU, Emile,

Les promenades de Paris - Parc des Buttes Chaumont - Pavillon des gardes - 1867

Paris, 1867, gravure isolée, 60,8 x 41,8 cm, provenant de l'ouvrage en deux tomes Les promenades de Paris, 1867-1873, J. Rothschild, éditeur, paru sous l'égide d'Adolph Alphand, concepteur des travaux décrits. Dessinée par E. Hochereau, principal responsable d'une large équipe de graveurs/dessinateurs. Gravure explicitant les aménagements prévus pour le parc des Buttes Chaumont et plus particulièrement le pavillon des gardes. A la réorganisation tant architecturale qu'urbaine de Paris, impulsée durant le dernier tiers du 19ème siècle par Napoléon III et qu'il confie pour sa mise en oeuvre au baron Hausmann, répond le travail d'Alphand sur le volet des parcs, jardins et aménagements urbains liés au végétal dans Paris. La volonté de faire dialoguer constructions et nature, prend toute sa force dans l'apport d'Alphand qui conçoit des parcs et jardins, tous différents, tous adaptés à leur lieu d'implantation. Dans un style bucolique et pittoresque, chaque espace est élaboré sur les plans des circulations, des pavillons qui le ponctuent, du mobilier qui l'agrémente jusqu'aux détails tels que les plaques métalliques protégeant la base des arbres. Les plantes retenues pour scénographier ces lieux sont minutieusement choisies pour leur caractère ornemental notamment. Il s'agit d'une conception globale prenant en compte jusqu'au réseau d'égouts souterrains pour l'évacuation des eaux de pluie. Chacune des planches décrivant les travaux programmés se compose de vues en plan, d'élévations, de coupes générales ou de détails. L'ensemble présente, en dépit d'un caractère technique, un tempérament décoratif et ornemental. Alphand, Jean-Charles Adolphe (1817-1891) : paysagiste, inspecteur général des Ponts et chaussées, maître d'oeuvre des aménagements décrits dans Les promenades de Paris Hochereau, Emile (1828-1905) : architecte, inspecteur des promenades de Paris Davioud, G., D'Ardoize, Antoine, Fath, Labeyrie, Lambotte, etc. : dessinateurs de la Ville de Paris

107.00 €

Détails

ALPHAND, Adolphe, HOCHEREAU, Emile,

Les promenades de Paris - Parc de Monceau - Portes - Clotures - 1867

Paris, 1867, gravure isolée, 60,8 x 41,8 cm, provenant de l'ouvrage en deux tomes Les promenades de Paris, 1867-1873, J. Rothschild, éditeur, paru sous l'égide d'Adolph Alphand, concepteur des travaux décrits. Dessinée par E. Hochereau, principal responsable d'une large équipe de graveurs/dessinateurs. Gravure explicitant les aménagements prévus pour le parc Monceau et plus particulièrement la grille ouvragée cernant parc et comportant les grandes portes. A la réorganisation tant architecturale qu'urbaine de Paris, impulsée durant le dernier tiers du 19ème siècle par Napoléon III et qu'il confie pour sa mise en oeuvre au baron Hausmann, répond le travail d'Alphand sur le volet des parcs, jardins et aménagements urbains liés au végétal dans Paris. La volonté de faire dialoguer constructions et nature, prend toute sa force dans l'apport d'Alphand qui conçoit des parcs et jardins, tous différents, tous adaptés à leur lieu d'implantation. Dans un style bucolique et pittoresque, chaque espace est élaboré sur les plans des circulations, des pavillons qui le ponctuent, du mobilier qui l'agrémente jusqu'aux détails tels que les plaques métalliques protégeant la base des arbres. Les plantes retenues pour scénographier ces lieux sont minutieusement choisies pour leur caractère ornemental notamment. Il s'agit d'une conception globale prenant en compte jusqu'au réseau d'égouts souterrains pour l'évacuation des eaux de pluie. Chacune des planches décrivant les travaux programmés se compose de vues en plan, d'élévations, de coupes générales ou de détails. L'ensemble présente, en dépit d'un caractère technique, un tempérament décoratif et ornemental. Alphand, Jean-Charles Adolphe (1817-1891) : paysagiste, inspecteur général des Ponts et chaussées, maître d'oeuvre des aménagements décrits dans Les promenades de Paris Hochereau, Emile (1828-1905) : architecte, inspecteur des promenades de Paris Davioud, G., D'Ardoize, Antoine, Fath, Labeyrie, Lambotte, etc. : dessinateurs de la Ville de Paris

87.00 €

Détails

ALPHAND, Adolphe, HOCHEREAU, Emile,

Les promenades de Paris - Bois de Vincennes - Rotonde de l'Ile Daumesnil - 1867

Paris, 1867, gravure isolée, 60,8 x 41,8 cm, provenant de l'ouvrage en deux tomes Les promenades de Paris, 1867-1873, J. Rothschild, éditeur, paru sous l'égide d'Adolph Alphand, concepteur des travaux décrits. Dessinée par E. Hochereau, principal responsable d'une large équipe de graveurs/dessinateurs. Gravure explicitant les aménagements prévus pour le Bois de Vincennes et plus particulièrment la rotonde de l'île Daumesnil, folie sur plan circulaire, de style antique. A la réorganisation tant architecturale qu'urbaine de Paris, impulsée durant le dernier tiers du 19ème siècle par Napoléon III et qu'il confie pour sa mise en oeuvre au baron Hausmann, répond le travail d'Alphand sur le volet des parcs, jardins et aménagements urbains liés au végétal dans Paris. La volonté de faire dialoguer constructions et nature, prend toute sa force dans l'apport d'Alphand qui conçoit des parcs et jardins, tous différents, tous adaptés à leur lieu d'implantation. Dans un style bucolique et pittoresque, chaque espace est élaboré sur les plans des circulations, des pavillons qui le ponctuent, du mobilier qui l'agrémente jusqu'aux détails tels que les plaques métalliques protégeant la base des arbres. Les plantes retenues pour scénographier ces lieux sont minutieusement choisies pour leur caractère ornemental notamment. Il s'agit d'une conception globale prenant en compte jusqu'au réseau d'égouts souterrains pour l'évacuation des eaux de pluie. Chacune des planches décrivant les travaux programmés se compose de vues en plan, d'élévations, de coupes générales ou de détails. L'ensemble présente, en dépit d'un caractère technique, un tempérament décoratif et ornemental. Alphand, Jean-Charles Adolphe (1817-1891) : paysagiste, inspecteur général des Ponts et chaussées, maître d'oeuvre des aménagements décrits dans Les promenades de Paris Hochereau, Emile (1828-1905) : architecte, inspecteur des promenades de Paris Davioud, G., D'Ardoize, Antoine, Fath, Labeyrie, Lambotte, etc. : dessinateurs de la Ville de Paris

107.00 €

Détails

Images

Collectif, Musées de Marseille

Cartes à jouer & tarots de Marseille, La donation Camoin, Collections du musée du Vieux-Marseille - 2004

Marseille, Editions Alors Hors Du Temps, 2004, 1 vol. 22,7 x 29,7 cm, 201 p. Somme d'articles scientifiques et pédagogiques sur l'histoire des cartes à jouer ou de tarot dans la ville de Marseille. Nombreuses et fidèles illustrations permises par la donation Camoin, unique ensemble rassemblant cartes, matériels de fabrication, archives et supports publicitaires du XVème siècle à nos jours. Ouvrage venant à l'appui de l exposition éponyme organisée à Marseille du 9 avril au 19 septembre 2004. Jean-Baptiste Camoin (1819-1886) : cartier français installé à Marseille, fabricant de jeux et apparentés pour la France et ses colonies d'alors, sous licence de l'Etat ce qui lui assura à une large part du marché. Fabrication de jeux étrangers (anglais, espagnols, chinois, etc.). L'entreprise décline au milieu du XXème siècle du fait de la suppression des licences. Collectionneur de jeux de cartes du monde et des objets s'y rattachant.

45.00 €

Détails

KRISTELLER, Paul,

Gravures sur bois, Illustrations de la Renaissance Florentine - 1996

Paris, édition L'Aventurine, 1996, 91 p., 1 vol. 30,2 x 21,3 cm. Introduction et analyse stylistique et historique de ce nouvel art. Nombreuses reproductions in et hors-texte, en noir & blanc, de xylographies destinées à l'ornement des livres de poésie populaire et de religion.

20.00 €

Détails