15 résultats

BELANGER, PERCIER, PRIEUR, SANTI

Intérieurs Directoire et Empire - 1932

Paris, F. Contet, Éditeur d'art, 1932, 1 porte-folio (44,5 x 32,7 cm), sous-titré '24 planches en couleurs de Belanger, Percier et autres artistes de la fin du XVIIIe siècle'. 21 lithographies couleurs de dessins originaux d'aménagements et décors intérieurs des belles demeures des périodes Empire et Directoire : boudoirs, salons, salles à manger, salles de bain, petits salons, alcôves, plafonds .... Images fines, aux couleurs mates et subtiles.

Étui cartonné rigide de l'éditeur avec étiquette de titre au premier plat, couvert de papier marbré caillouté à dominante bleue, coordonné à la lustrine du dos. Porte-folio bien conservé, tout comme les planches dont le papier et les couleurs sont propres et frais. Quelques dégradations périphériques. Exemplaire incomplet : la page de titre, les planches n°7, 10 et 24 sont absentes. Néanmoins superbe porte-folio, rare. Envoi France métropolitaine : 14 euros (assurance comprise). Réf. du libraire : (168) 18-1bis

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 150, juin-juillet 91 - 1991

Paris, N° 150, juin-juillet 1991, revue mensuelle Jardin des modes, 1 vol. in-folio (37,2 x 27 cm), 106 p., intitulée Ouvrez l'oeil. Au sommaire : Julie Delpy, Maryline VIgouroux, Christian Poitevin, Bernard Blistene, Jean-Michel Wilmotte, mode féminine et masculine.Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-5 (31)

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 151, août-septembre 91 - 1991

Paris, N° 151, août-septembre 1991, revue mensuelle Jardin des modes, 1 vol. in-folio (37,2 x 27 cm), 90 p., intitulée Anne Sinclair solaire. Au sommaire : Anne Sinclair, Daniel Auteuil, le bleu, l'orange, mode féminine et masculine, Ettore Sottsass.Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture au niveau du dos agrafé. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-10 (36)

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 156, février 92 - 1992

Paris, N° 156, février 1992, revue mensuelle Jardin des modes, 1 vol.in-folio (37,2 x 27 cm), 66 p., intitulée Vive la Belgique. Au sommaire : L'avant-garde belge, Claude Berri, Dani Karavan.Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture au niveau du dos agrafé. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-3 (29)

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 165, décembre 92-janvier 93 - 1993

Paris, N° 165, décembre 1992-janvier 1993, revue mensuelle Jardin des modes, 1 vol. in-folio (37,2 x 27 cm), 122 p., intitulée A demain 1922-1992. Au sommaire : Anémone, 70 ans de Jardin des modes : 1922-1992, Jardin des Modes, le roman d'un journal, mode féminine et masculine, design mobilier et bijoux. Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-11 (37)

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 172, septembre 93 - 1993

Paris, N° 172, septembre 1993, revue mensuelle Jardin des modes, 1 vol. in-folio (37,2 x 27 cm), 74 p., intitulée Les irrésistyles. Au sommaire : Jean-Michel Wilmotte, Sonia Rykiel, Lola Prusac, Danièle Thompson, Richard Rogers, design chaises, mode féminine et masculine. Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture au niveau du dos agrafé. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-9 (35)

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 175, décembre 93-janvier 94 - 1994

Paris, N° 175, décembre 93-janvier 94, revue mensuelle Jardin des modes, 1 vol. in-folio (37,2 x 27 cm), 98 p., intitulée Des idées toutes fêtes. Au sommaire : Geoffrey Beene, Yafa Edery, mode féminine et masculine.Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture au niveau du dos agrafé. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-6 (32)

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 182, septembre 94 - 1994

Paris, N° 182, septembre 1994, revue mensuelle Jardin des modes, 1 vol. in-folio (37,2 x 27 cm), 74 p., intitulée Rentrez dans le rang. Au sommaire : Jorge Orta, mode féminine et masculine, parfums, Marc Le Bihan, Francis Soler.Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture au niveau du dos agrafé. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-8 (34)

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 186, printemps 95 - 1995

Paris, N° 186, printemps 1995, revue trimestrielle Jardin des modes, 1 vol. in-folio (37,2 x 27 cm), 106 p., intitulée Marseille : l'effet Fluxus. Au sommaire : American center de Paris, Marseille : portrait d'une ville rebelle, Rudy Ricciotti, Christian Lacroix, histoire des crêmes de beauté. Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture au niveau du dos agrafé. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-4 (30)

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 187, été 95 - 1995

Paris, N° 187, été 95, revue trimestrielle Jardin des modes, 1 vol. in-folio (37,2 x 27 cm), 114 p., intitulée Dépassez les bornes. Au sommaire : Ettore Sottsass, Maïmé Arnodin, Denise Fayolle, flacons et noms de parfums, Claude Parent, mode féminine et masculine.Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture au niveau du dos agrafé. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-7 (33)

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 188, automne 95 - 1995

Paris, N° 188, automne 1995, revue trimestrielle Jardin des modes, 1 vol. in-folio (37,2 x 27 cm), 114 p., intitulée L'année des faux-semblants. Au sommaire : Jean Widmer, Marie-Laure Bernadac, Oliviero Toscani, Martine Bedin, mode féminine et masculine, design 1960, Patrick et Daniel Rubin, maquillage. Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-12 (38)

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 190, printemps 96 - 1996

Paris, N° 190, printemps 1996, revue trimestrielle Jardin des modes, 1 vol. in-folio (37,2 x 27 cm), 66 p., intitulée La mode prise de vitesse par l'image. Au sommaire : haute couture été 96, Mode : polycolor, La couleur monte au visage, Architecture : Jacques Hondelatte, Le mobilier pliant. Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture au niveau du dos agrafé. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-1 (27)

Collectif,

JARDIN DES MODES, n° 191, été 96 - 1996

Paris, N° 191, été 1996, revue trimestrielle Jardin des modes, 1 vol. in-folio (37,2 x 27 cm), 90 p., intitulée Sang neuf. Au sommaire : Frank O. Gehry, Gaetano Pesce, Philippe Starck, le design en Hollande, Poésie et technologie, mode féminine et masculine.Le jardin des modes est fondé en 1922 par Lucien Vogel, pionnier de la presse illustrée en France. Le jardin des modes ne fait pas exception : l'image, d'abord dessinée, puis photographique à partir des années 50, tient une place centrale dans la publication. Servies par des compositions magistrales, bien souvent sur double-page, des couleurs assumées comme part inhérante de la qualité visuelle, les images sont soutenues et complétées par un travail de graphisme remarquable, également pensé comme un aspect prépondérant du plaisir de l'oeil. Textes et images font de Jardin des modes, une revue spectacle où chaque double-page est une surprise graphique. Cela est renforcé par le passage au grand format (à partir de 1979), format que nous lui connaissons encore jusqu'en 1997, année d'arrêt de la publication. Les principaux acteurs de ces choix visuels sont : Maïmé Arnodin, Jean Widmer, Jacques Moutin, Franck Horvat, Jeanloup Sief, Helmut Newton, Jean Cocteau, Louise de Vilmorin, Jean d'Ormesson à titre de directeur artistique ou collaborateur artistique. Jardin des modes se fait l'écho de la mode vestimentaire (couture et prêt-à-porter) certes, mais aussi de l'architecture, du design dans divers domaines d'application (meuble, objet, mobilier urbain...), des expositions de créateurs offrant ainsi un regard sur les avant-gardes d'où qu'elles viennent.

ISSN : 0021-5457. Quadrichromie sur papier satiné. Exemplaire complet, sans déchirures ni plis. Petites usures sur la couverture au niveau du dos agrafé. Très bon état par ailleurs. Envoi France métropolitaine : 6 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 0-38-2 (28)

FUTAGAWA, Yukio, FRAMPTON, Kenneth

GA Architect 8 - Tadao Ando - 1987

Tokyo, A. D. A. Edita Tokyo, 1987, 1 vol. 30,1 x 31 cm, 144p. dont in-fine, un répertoire synthétique des projets. Recueil de projets architecturaux n° 8 de la collection GA Architect. Chaque numéro de cette collection inventorie l'oeuvre construit d'un des grands ateliers de création architecturale du XXème siècle : Frank LLoyd Wright, Frank O. Gehry, Ricardo Bofill, etc. Le présent n°8 est consacré à Tadao Ando et ses associés, et couvre la période 1972-1987. Les projets sont présentés chronologiquement, au moyen de photographies, vues en plan, dessins et textes en deux langues : anglais et japonais. Quelques photographies sont en couleurs, mais la plupart sont en noir & blanc. Ce parti esthétique est au service du style Ando qui privilégie les jeux de lumière, de ligne, surface, pleins et vides et rapports de taille. En cela, ses projets s'inscrivent pleinement dans le mouvement moderne de l'architecture du XXème siècle. L'oeuvre d'Ando se singularise par la matière béton brut dont les caractéristiques visuelles sont valorisées. Par ailleurs, les bâtiments d'Ando sont toujours pensés dans un rapport conscient et soigné du dedans/dehors. Formes de la structure et ouvertures sur l'extérieur sont une invitation au parcours, au cheminement au sein du bâtiment. Yukio Futagawa : éditeur et photographe. Kenneth Frampton : auteur. Tadao Ando (1941-..) : architecte autodidacte japonais dont le style minimaliste et épuré pourtant emprunt de douceur et légèreté sur le plan visuel s'illustre dans de nombreux pays dans le monde.

Broché dos collé, complet, en parfait état. Edition originale de cette compilation d'oeuvres architecturales du dernier quart du XXème siècle illustrée de magnifiques photographies. ISNI 0000 0001 2147 2654, FRBNF13559106. Envoi France métropolitaine : 14 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : (108) 0-70

TAKASHIMA, S., A. B.

Illustrations of japanese life - 1903

Tokyo (Japon), K. Ogawa, F.R.P.S., Meiji 36 en caractères japonais, à l'achevé d'imprimer situé au contreplat inférieur [1903], 1 vol. 25 x 19,2 cm composé de 7 f. : 1 p. de page de titre, 1 p. de préface, 12 p. de photographies noir & blanc légendées et réhaussées à la main de couleurs. Seconde édition de ce recueil d'images pittoresques et soignées donnant à voir le meilleur de la culture traditionnelle japonaise (édition originale en 1896 ; la troisième en 1906). Sous ce même titre, sont parus plusieurs ouvrages dont les images diffèrent et changent au fil des rééditions. Ici : The geisha, singing girl ; Backyard of the tea house ; Sayonara (goodbye) ; Venturing out in the rain ; Letter writing ; Morning toilet ; Buddhist prieste conspicuous ; Two ladies in full dress ; The cherry ; The Amma (shampooer) ; The Kamishimo (the ancient ceremonial dress) ; Japanese maiden. S. Takashima : professor in the higher commercial college. K. Ogawa : imprimeur et éditeur.

Reliure japonaise traditionnelle : couture en deux passes indépendantes, en faisceau de fil de soie torsadée, de couleur violette, ici partiellement insolée. Les passes sont apparentes, enserrant autant les pages que les couvertures. Feuillets et couvertures en papier crêpe replié sur lui-même. Images pleine page en collotypie. Décor graphique au premier et dernier plat. Ensemble en excellent état de conservation : aucune déchirure ou lacune. Exemplaire complet et solide. Edition soignée en belle condition. Envoi France métropolitaine : 8 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Réf. du libraire : (87) 0-43