4 résultats

DEVENTER, Henry de

Observations importantes sur le manuel des accouchemens. Première et deuxième partie - 1733-1739

Paris, Première partie : Guillaume Cavelier, rue Saint Jacques, près la fontaine Saint Séverin, au Lys d'Or , Seconde partie : Pierre Prault, libraire-imprimeur ; Quai des Gesvres, au Paradis, 1739 (première partie), 1733 (Seconde partie), 1 vol. in-4° (25,5 x 20,5 cm) composé comme suit : 1 double-garde marbrée motif coquille, 1 f. blanc, 1 f. de faux-titre, 1 f. de titre (première partie), 2 f. d'épistre, 7 f. de préface, 2 f. de lettres, 4 f. d'approbation et de préface, 3 f. de tables, approbation et privilège, 368 p. dont 34 pl. h.t. (sur 35), 1 f. de titre (seconde partie), 1 f. de préface poursuivant la pagination continue, p. 373-431, dont 2 pl. h.t., dont un avis au lecteur aux p. 425-431, 1 p. de liste des auteurs, 1 f. d'errata, 1 f. bl., 1 garde marbrée coquille. Première partie où l'on trouve tout ce qui est nécessaire pour les Opérations qui les concernent, & l'on fait voir de quelle manière, dans le cas d'une nécessité pressante, on peut, sans avoir recours aux Instruments, remettre dans une situation convenable, ou tirer par les pieds, d'une Matrice oblique ou directe, les Enfans mal situés, vivans, ou morts, sans les endommager, ni la Mère. Traduite du Latin de M. Henry de Deventer, Docteur en Médecine, & augmenté de Réflexions sur les points les plus intéressans, par Jacques-Jean Bruier d'Ablaincourt, Docteur en la même Faculté. Seconde partie où l'on fait voir la nécessité d'examiner les Corps des Femmes mortes sans accoucher, afin de connoître si la Sage-Femme a été la cause de la mort de la Mère, & de l'Enfant, & où l'on donne des Avis importans à tous les Maris qui s'intéressent à la conservation de leurs Femmes, & de leurs Enfans, Traduite du Latin par M. Henry de Deventer ; Docteur en Médecine, par Jacques-Jean Bruhier d'Ablaincourt, Docteur en la même Faculté. Destiné aux sages-femmes, cet ouvrage compile les connaissances acquises par Deventer au cours d'une longue et fructueuse pratique du métier d'accoucheur. D'abord publié en latin (Leyde, Pays-Bas) en 1701 pour la première partie et 1723 pour la seconde, l'ouvrage est traduit et diffusé la première fois en France en 1733. Suivent deux rééditions : 1734 et 1739. Les 37 planches hors-texte sont présentes dès 1733. Elles illustrent avec rigueur scientifique et pédagogie les positions foetales, les particularités du bassin et organes de la femme ainsi que quelques instruments nécessaires à l'accompagnement des naissances. La pratique professionnelle de Deventer est remarquablement avancée pour son temps, veillant à la préservation tant de la mère que de l'enfant, et à l'utilisation parcimonieuse des instruments tels que les forceps. Il transmet aux sages-femmes les techniques permettant de positionner l'enfant au mieux avant que la naissance n'ait lieu. Des différentes traductions (une en Angleterre), celle faite en français par Bruhier d'Abalincourt est considérée comme la meilleure car étant la plus complète scientifiquement : le traducteur, médecin par ailleurs, ajoute au texte des 'réflexions sur les points les plus intéressans'. Il y fait référence à des auteurs éminents (listés p. 432) dont Ambroise Paré. Cette traduction augmentée a permis d'établir la notoriété de Deventer à l'échelle européenne. Van Deventer Hendrik (1651-1724) : médecin néerlandais célèbre pour sa technique obstétricale. Prit le nom de sa ville natale. L'avis au lecteur (p. 425-431) est une présentation des compétentes médicales de Deventer et de sa déontologie personnelle en matière de résultats (guérisons), s'apparentant à une publicité de ses services. Bruhier d'Ablaincourt, Jacques-Jean (1685-1756) : auteur, traducteur, médecin, académicien de la ville d'Angers, censeur royal. Cavelier, Guillaume (1684-1751) : imprimeur-libraire parisien. fils du libraire parisien Guillaume II Cavelier. reçut maître le 14 fév. 1702. Gendre du libraire Jerôme Bobin. Sa veuve lui succède. Prault Pierre : libraire-imprimeur parisien. reçu libraire le 22 septembre 1711. Tandis qu'il poursuit son métier de libraire jusqu'à son décès, son fils lui succède en tant qu'imprimeur à partir de 1758. Ex-libris manuscrit en page de titre : D. Gamard [?]

Deux parties reliées en un vol. L'iconographie se compose de 36 planches hors-texte, gravées sur cuivre présentant les figures n° 1 à 38 en première partie (manque la planche présentant la figure n°4), et les figures n° 39 et 40 en seconde partie. Des bandeaux, lettrines et culs-de-lampe ponctuent le texte. Les f. du début (jusqu'à la p. 2) sont fins, parfois fragilisés côté gouttière ou présentent une mouillure légère, au coin inférieur droit. Ceux de la fin (à partir de la p. 425) sont également fins et fragilisés côté gouttière. Les autres feuillets (p. 3-424) sont épais, réguliers et clairs, en particuliers ceux portant les gravures. Reliure pleine basane [?] de l'époque. Dos à 5 nerfs, dorure en caisson aux entrenerfs et pièce de titre fauve, un signet, deux tranchefiles présentes, double-filets estampés en encadrement des plats, tranches jaspées rouges, quelques manques de cuir : une coiffe, un coin, et divers petits manques ponctuels, peu nombreux et sans conséquence sur la solidité de l'ensemble. Double-garde supérieure lacunaire. Couture fiable. Bon exemplaire. (ISNI 0000 0001 0796 3932 ; ISNI 0000 0001 0797 6856 ; ISNI 0000 0004 3508 4240 ; Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, 1886, série 1, tome 29, p. 495-496, Quérard II, 544) Envoi France métropolitaine : 17 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : 10-3 (47)

MAURICEAU, François

Traité des maladies des femmes grosses, et de celles qui sont nouvellement accouchées, ...2nde édition - 1675

Paris, chez l'Auteur, au milieu de la ruë de Petits-Champs S. Honoré, à l'Enseigne du bon Médecin, MDCLXXV [1675], achevé d'imprimer pour la première fois, le 15. Décembre 1674. 1 vol. in-4° (24 x 17,9 cm) composé de quatre parties : 1 f. bl., 1 f. de titre, 2 f. d'avis au lecteur, 2 f. d'épitre à Antoine Daquin, 3 f. de table des chapitres, p. 1-50 Traité d'anatomie des parties des femmes qui servent à la génération, dont 4 pl. in-texte et 3 fig. in-texte, Livre premier p. 51-190 : Des maladies, et des différentes dispositions des femmes grosses, depuis le moment de la conception, jusqu'au terme de l'accouchement, dont 1 pl. in-texte, Livre second p. 191-362 : De l'accouchement naturel, & de ceux qui sont contre nature ; avec la manière d'aider les femmes au premier, & les véritables moyens de remédier aux autres, dont 3 pl. in-texte et 15 fig. in-texte, Livre troisième p. 363-501 : Du traitement des femmes accouchées ; des maladies & symptomes qui leur arrivent durant leurs couches ; du traitement des enfans nouveau--nés ; de leurs maladies les plus ordinaires, & des conditions nécessaires au choix des nourrices, dont 4 fig. in-texte, 11 f. de table des matières, 1 f. de privilège. La première édition, parue chez Hénault, date de 1668. Suit en 1675 la présente seconde édition, parue chez l'auteur, corrigée par celui-ci et augmentée de quelques figures ; puis encore cinq (la dernière en 1740). Fort apprécié et réputé, l'ouvrage est rédigé en français afin de vulgariser la connaissance scientifique et la rendre ainsi accessible aux sages-femmes. L'auteur est l'un des premiers spécialistes de l'obstétrique, discipline accédant par la rédaction de ce traité au statut de spécialité médicale à part entière. A la fois théoricien (faut-il privilégier la mère ou bien l'enfant dans les cas d'accouchements 'contre nature', notamment au regard des précepts religieux ?) autant que praticien (gestes, postures, soins avant, pendant, après l'accouchement), Mauriceau compile et organise une somme de savoirs indispensables au bon déroulement des naissances, qui par sa large diffusion (traduction en six langues) fera sortir l'accouchement des mystères qui jusque là l'entouraient. Quelques idées erronées furent mises à mal. L'iconographie totalise 8 pl. in-texte et 22 fig. in-texte. Il s'agit de gravures en taille douce (burin) réalisées d'après les dessins de Paul-Androuet Du Cerceau. Elles décrivent l'anatomie féminine, les positions foetales, le foetus et le placenta, puis les instruments nécessaires aux différents soins. Précises et pédagogiques, ces images sont aussi le reflet de leur époque ; ainsi la cinquième figure (p. 27) représente 'la partie honteuse' de la femme. Cette image est cependant sous-titrée "Cette figure paroistra peut-estre aux yeux chastes en une posture indécente ; mais il la souffriront s'il leur plaist, puisqu'elle est aussi necessaire qu'elle est commode, pour faire voir plusieurs particules, qui sont cachées sous cette partie honteuse". Cul-de-lampe, lettrines et bandeaux ponctuent également le texte. François Mauriceau (1637-1709) : né et mort à Paris ; chirurgien-obstétricien, considéré comme l'un des pères de l'obstétrique moderne ; fut prévôt de la Communauté de Saint-Côme puis garde de Compagnie des maîtres chirurgiens jurés de la ville de Paris ; ses ouvrages et sa pratique eurent un immense succès ; a aussi écrit en latin. Paul Androuet Du Cerceau (1630?-1710) : dessinateur, graveur, orfèvre, commissaire aux gabelles ; fils de Jacques Androuet Du Cerceau, célèbre architecte, graveur, théoricien. Ex-libris manuscrit au contreplat inférieur "Ce présent livre appartient à moy Francois Philippe (?) ce vingt-quatrième juillet 1720". Ex-libris manuscrit au contreplat supérieur "Ce livre appartient au Sieur Petit Jean chirurgien à Baijon (?) Ce 12 aout 1760".

Reliure plein veau brun glacé d'époque. Dos à 5 nerfs : 4 entrenerfs dorés, 2 entrenerfs de titrage direct. Ces ornements au dos sont largement effacés. Le cuir a un aspect très 'pâtiné' avec des manques aux coiffes et coins dont certains ont été restaurés anciennement mais à l'aide de pièces de cuir nettement plus claires. Les vingt premiers feuillets sont très mous voire lacunaires à l'angle inférieur droit ; quelques feuillets sont intempestivement scotchés avec un ruban mat. La couture est solide et maintient les feuillets dans un parfait alignement. Bonne cohésion de l'ensemble. A souffert des affres du temps mais est complet et dans sa reliure d'époque. Mérite une restauration. Cette seconde édition, largement illustrée, est rare. (ISNI 0000 0000 8128 0032, Quérard V, 647) Envoi France métropolitaine : 21 euros (assurance comprise) ; autres zones, sur demande. Ref. du libraire : (48) 10-4

PERRIER, Edmond

Le corps de l'homme - cinq planches coloriées à feulllets découpés et superposés - s. d. [1903]

Paris, Schleicher Frères & Cie, éditeurs, s. d. [1903], 1 vol. in-quarto (29,4 x 20,4 cm) comptant 20 p. et une planche anatomique dépliante portant les différents découpages superposés. Les pages de texte, après l'introduction, explicitent chacune des planches qui composent la planche finale : termes précis de chaque élément et numéros pour les situer. Pl. I : Disposition générale des parties du corps, pl. II : Les muscles de la région antérieure du corps, pl. III : L'appareil circulatoire, pl. IV : Le système nerveux, pl. V : Le squelette. Edmond Perrier (1844-1921) : naturaliste et zoologiste français, partisan convaincu des théories de Darwin, encore largement remises en cause à cette époque. Il théorise la construction du corps des animaux dans son ouvrage 'Les colonies animales et la formation des organismes', ouvrage qui rencontre en France un écho très important. Directeur du Muséum d'histoire naturelle (1900-1919). Il rédige de nombreux ouvrage pour l'enseignement secondaire. Fervent protecteur de la nature, écologiste militant avant l'heure.

Demi-reliure à plats papier imprimé, d'éditeur. Deux double-garde de papier uni. Ouvrage complet et bien conservé : outre les dégradations des papiers imprimés des plats (mouillures, petites lacunes, petites tâches), cet album est complet et sans dégradations. Feuillets propres et sans déchirures. La planche dépliante in-fine est intacte : les éléments sont complets, bien en place et leurs couleurs sont fraîches. Bel exemplaire de ce très rare livre anatomique à figures mobiles. Envoi France métropolitaine : 12 euros (assurance comprise). Réf. du libraire : (166) 0-32

RYFF, Walther Hermann, SCHNELLENBERG, Tarquinius

Kurtzes Handtbüchlein, und Experiment, vieler Artzneyen, durch den gantzen Cörper deß Menschens, von dem Haupt biß auff die Füß - [1677]

1677 Straßburg, Josias Städel, [1677], 1 vol. in-8 (16,6 x 11,4 cm), signé Cii-Ffvii. Composé de : 'Das erste Buch von allerhand Arknen', 'Das ander Buch von allerhand Arknen ', suivis de 'Experiment Büchlein von .....Tarquinium Ocyorum alias Schnellenbergium, Der Artzeney Doctorn von Dortmund angestellet', d'un texte court relatif aux conditions d'administration des remèdes, puis de trois registres alphabétiques des plantes détaillées dans ce traité. Ouvrage folioté en chiffres arabes en continu sur les trois premières parties du volume : 16-81 correspondant au premier livre dont les 15 premiers folios sont manquants, 85-89, 92-104, 106-112, 117-119, 121-143, 145-151, 153-173 correspondant au second livre dont 13 folios sont manquants et 174-184, 186-212 correspondant à l'expérience dont 1 folio manque. Viennent ensuite 3 folios non-foliotés intitulés 'Wann und zu welcher Zeit.... ?', puis 13 folios non-foliotés de registres alphabétiques. Très nombreux feuillets blancs interfoliés, portant parfois des mentions manuscrites à la plume. Texte en allemand vernaculaire, imprimé en lettres gothiques. Grandes initiales. Innombrables gravures sur bois in-texte, fines et descriptives, certaines (un tiers environ), réhaussées de couleurs franches. Il s'agit en très grande majorité de plantes herbacées, à bulbes ou à fleurs ; Chaque plante ayant sa gravure. L'Allemagne et l'Alsace actuelle sont particulièrement actives dès le XVIième siècle en matière de médecine et de botanique, deux disciplines intimement liées à cette époque. Plusieurs ouvrages sont produits visant à compiler les connaissances et à les organiser selon des nomenclatures nouvelles. Ici, vaste répertoire de plantes se présentant comme un guide de poche d'identification des végétaux avec leurs usages médicinaux et la posologie à observer. Ouvrage pratique où l'auteur livre ses conseils personnels et connaissances encyclopédiques en s'adressant directement au lecteur au moyen du 'Ich...'. Josias Städel (1627-1700) : imprimeur-libraire strasbourgeois. Rachète l'imprimerie des héritiers de Wendel Rihel, imprimeur de l'édition originale de cet ouvrage en 1583. Walter Hermann Ryff (1500?-1548/9) : apothicaire, médecin, mathématicien et architecte. Auteur. Tarquinius Schnellenberg : contributeur. Mentions manuscrites à la plume en regard des folios 26 et 89 pouvant correspondre à des ex-libris.

Plein parchemin muet d'époque, à plats rigides, sans lacunes. Dos lisse, traces de lacets. Deux tranchefiles main écrues, complètes, trois tranches bleues. Couture sur trois nerfs de parchemin. 29 feuillets sont manquants dont les pages de titre des deux livres. Belle conservation par ailleurs : tenue de la couture, reliure, qualité du papier, de l'impression et des couleurs. Traité de médecine par les plantes, incomplet, cependant bien conservé et abondamment illustré de bois, parfois en couleur. VD17 29:7356.385. Envoi France métropolitaine : 30 euros (assurance comprise). Réf. du libraire : (170) 11-1